mercredi 17 mars 2004

La Cité interdite

Vue de la Cité interdite

La Cité interdite vue du parc adjacent.

La Cité interdite est située au coeur de Běijīng. C’est l’endroit où résidait l’empereur de Chine jusqu’à la révolution de 1911. Il y demeurait avec l’impératrice et ses innombrables concubines, qui étaient choisies parmi les jeunes filles des notables de Běijīng. Suite à la révolution de 1911, l’empereur a pour ainsi dire perdu son poste et la Cité interdite a cessé d’être interdite. Celle-ci a échappé à la folie destructrice de la Révolution culturelle et est maintenant accessible (en partie) au public. Au nord de la Cité se trouve un parc où l’empereur allait se promener. Un des empereurs y a fait creuser un lac et ériger une montagne. Au sommet de la montagne se trouve un temple, d’où l’on peut admirer la Cité interdite.

Sur une pancarte tout près du temple, il est écrit que le promeneur trouve paix et joie en s’asseyant à cet endroit pour contempler la Cité interdite. Ce n’est pas exactement ce que j’ai ressenti car j’étais entouré par quelques groupes de touristes, qui ne sont pas complets sans leur guide qui hurle des informations.

Touristes et leurs guides

Deux groupes de touristes et leurs guides respectifs hurlant des informations.

Comme au Japon, je n’ai presque pas vu de graffitis à Běijīng. Les gens s’expriment d’une autre façon.

Graffitis sur des pousses de bambou

Graffitis sur des pousses de bambou

Pour souper, je ne savais pas trop où aller. Je suis donc entré dans un restaurant un peu au hasard. Je devais être le premier étranger à entrer là… Tout le monde m’a regardé entrer et m’asseoir. J’ai commandé en pointant du doigt ce que les autres mangeaient (j’espère que ce n’était pas trop impoli; il n’y a malheureusement pas de vitrines comme au Japon). Pendant le repas, je sentais de multiples regards examiner ma façon de manger. À la fin, je me suis vengé en les prenant en photo.

Clients d'un restaurant de Běijīng

Clients d’un restaurant de Běijīng

En chemin, j’ai pu voir ces deux toutous pandas dans une pharmacie.

Deux toutous panda un par-dessus l'autre.

Les pandas le font aussi.

En terminant, j’aimerais féliciter les gens de Poly-Théâtre, qui ont bien su profiter de l’ouverture du marché chinois.

Poly Théâtre.

Poly Théâtre (!)

journal photo