dimanche 21 mars 2004

Album photo: Běijīng

Běijīng est une ville en pleine transformation. Les anciens quartiers font place à des tours d’appartements et de bureaux. Les chars tirés par des ânes côtoient les bicyclettes et les voitures.

Temples, jardins et attractions touristiques

Le centre de Běijīng est occupé par la place Tiān’ānmén, qui tire son nom de la Porte de la Paix Céleste, située au nord de la place, et par la Cité interdite, qui est l’ancien palais impérial. La place et le palais sont entourés de grands jardins et de bâtiment gouvernementaux. En bon touriste, j’y ai passé quelques journées.

La salle de l'Harmonie suprême, au centre de la Cité interdite.

La salle de l’Harmonie suprême, au centre de la Cité interdite.

Une porte latérale près de la salle de l'Harmonie Suprême.

Une porte latérale près de la salle de l’Harmonie Suprême.

Une sculpture de tortue dans la Cité interdite.

Une sculpture de tortue dans la Cité interdite.

Un parc de Běijīng.

Un parc de Běijīng.

Un parc de Běijīng.

Un parc de Běijīng.

Vue du parc Jǐngshān.

Vue du parc Jǐngshān.

Des prières écrites sur des blocs de bois au temple de Dōngyuè.

Des prières écrites sur des blocs de bois au temple de Dōngyuè.

Le temple de Dōngyuè.

Le temple de Dōngyuè.

Des oiseaux en cage prennent l'air au parc Tiāntán.

Des oiseaux en cage prennent l’air au parc Tiāntán.

Le parc Tiāntán, qui entoure le temple du même nom, est immense. Plusieurs pékinois y apportent leurs oiseaux en cage, qu’ils suspendent à la clôture entourant le parc.
Un homme amène ses oiseaux prendre l'air au parc Tiāntán.

Un homme amène ses oiseaux prendre l’air au parc Tiāntán.

Des touristes chinoises prennent la pose au Temple du Ciel.

Des touristes chinoises prennent la pose au Temple du Ciel (Tiāntán).

La ville

Des téléphones publics.

Des téléphones publics à l’allure particulière, avec leur dôme orange.

Běijīng vue de la tour aux tambours, Zhōnggǔlóu.

Běijīng vue de la tour aux tambours, Zhōnggǔlóu.

La circulation dans les rues de Běijīng.

La circulation dans les rues de Běijīng.

Autoportrait dans une sphère de métal.

Autoportrait dans une sphère de métal.

La nuit

L’éclairage nocturne transforme les monuments.

La porte de la Paix Céleste.

La porte de la Paix Céleste.

Le mausolée de Máo vu de la porte de la Paix Céleste.

Le mausolée de Máo vu de la porte de la Paix Céleste.

Le mausolée de Máo Zédōng.

Le mausolée de Máo Zédōng.

Le crépuscule au Temple du Ciel.

Le crépuscule au Temple du Ciel.

La Grande Muraille

À Sīmǎtái, à environ 110 km de Běijīng, on peut accéder à la Grande Muraille de Chine. C’est un endroit moins fréquenté que les autres accès car le relief y est plus escarpé. Il y a moins de touristes, mais quand même plusieurs vendeurs de carte postales particulièrement insistants.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.

La Grande Muraille de Chine.