lundi 15 mars 2004

Album photo: Kyōto

Kyōto fut la capitale du Japon de 794 à 1868 mais elle en demeure à ce jour la capitale culturelle. On y trouve de nombreux temples et le métier de geishas y est encore très présent. Dans le quartier de Gion, il n’est pas rare d’apercevoir des apprenties geishas et parfois même des geishas.

La ruelle Ishibe-Koji. Des lanternes ont été placées pour le festival Hanatōro.

La ruelle Ishibe-Koji. Des lanternes y ont été placées pour le festival Hanatōro.

Temples et jardins

Le temple Kodai-ji

Le temple Kodai-ji.

Les jardins du temple Kodai-ji.

Les jardins du temple Kodai-ji.

L'étang de Kyoko-chi, qui borde le temple d'or.

L’étang de Kyoko-chi, qui borde le temple d’or.

Kinkaku-ji, le temple du Pavillon d'or.

Kinkaku-ji, le temple du Pavillon d’or.

Des bambous dans les jardins du temple Kodai-ji.

Des bambous dans les jardins du temple Kodai-ji.

Le sanctuaire Okazaki, dédié aux lapins.

Le sanctuaire Okazaki, dédié aux lapins.

Lanternes dans un temple de Kyōto.

Lanternes dans un temple de Kyōto.

Le cimetière bouddhiste de Kurodani.

Le cimetière bouddhiste de Kurodani.

Le pont de pierre qui mène au temple de Kurodani.

Le pont de pierre qui mène au temple de Kurodani.

Le matériel d'entretien du cimetière de Kurodani.

Le matériel d’entretien du cimetière de Kurodani.

Un détail de la porte du temple Kiyomizu-dera.

Un détail de la porte du temple Kiyomizu-dera.

Geishas et maïkos

Autour du quartier de Gion, on peut apercevoir des maïkos et, plus rarement, des geishas qui se promènent dans les rues. Parfois elles sont assez gentilles pour prendre la pose, parfois elle marchent d’un pas rapide.

Lors de ma visite à Kyōto, c’était le festival Hanatōro. À cette occasion, les maïkos paradent dans des jinrikisha, un carrosse à deux roues tiré par un homme.

Deux maïkos prennent la pose dans les rues de Kyōto.

Deux maïkos prennent la pose dans une rue de Kyōto.

Une maïko lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko dans un jinrikisha, lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko dans un jinrikisha, lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko dans un jinrikisha, lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko dans un jinrikisha, lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko lors de la parade du festival Hanatōro.

Une maïko lors de la parade du festival Hanatōro.

Deux maïkos s'apprêtent à visiter le temple Kiyomizu-dera.

Deux maïkos s’apprêtent à visiter le temple Kiyomizu-dera.

Deux maïkos au temple Kiyomizu-dera.

Deux maïkos au temple Kiyomizu-dera.

La gare de Kyōto

Construite en 1997 tout en verre et en acier, la gare de Kyōto a un style résolument moderne. Les grands espaces et les reflets dans les murs en verre offrent de belles occasions de photo.

La gare de Kyōto.

La gare de Kyōto.

La tour de Kyōto, vue de la gare.

La tour de Kyōto, vue de la gare.

Les larges escaliers de la gare de Kyōto.

Les larges escaliers de la gare de Kyōto.

La gare de Kyōto.

La gare de Kyōto.

La gare de Kyōto.

La gare de Kyōto.

Un homme prend une pause dans les escaliers de la gare de Kyōto.

Un homme prend une pause dans les escaliers de la gare de Kyōto.

La nuit

Comme Tōkyō, Kyōto possède une vie nocturne bien animée. Lors du festival Hanatōro, elle prend un aspect plus contemplatif: des lanternes sont placées dans le quartier Higashiyama et illuminent les rues la nuit. Les temples et les parcs sont décorés et des sculptures lumineuses y sont installées pour le plaisir des yeux.

Un établissement de jeux.

Un établissement de jeux.

Un lampadaire avec la tour de Kyōto en arrière plan.

Un lampadaire avec la tour de Kyōto en arrière plan.

Un restaurant de brochettes, appelées yakitori.

Un restaurant de brochettes, appelées yakitori.

Une rue du quartier de Gion, la nuit.

Une rue du quartier de Gion, la nuit.

Deux maïkos marchent dans une ruelle du quartier de Gion, la nuit.

Deux maïkos marchent dans une ruelle du quartier de Gion, la nuit.

La porte Nishiromon du temple de Yasaka-Jinja.

La porte Nishiromon du temple de Yasaka-Jinja.

Les lanternes du festival Hanatōro, au parc Maruyama.

Les lanternes du festival Hanatōro, au parc Maruyama.

Le parc Maruyama durant le festival Hanatōro.

Le parc Maruyama durant le festival Hanatōro.

Une lanterne du festival Hanatōro, au parc Maruyama.

Une lanterne du festival Hanatōro, au parc Maruyama.

Une rivière de lanternes en bambou, durant le festival Hanatōro au parc Maruyama.

Une rivière de lanternes en bambou, durant le festival Hanatōro au parc Maruyama.